Dernière Minute : Malaysia Airlines. Toujours aucune nouvelle du Boeing disparu

Le Premier ministre malaisien a déclaré qu’il n’y avait toujours aucune nouvelle du Boeing 777 de la compagnie Malaysia Airlines porté disparu avec 239 personnes à son bord.

L'inquiétude des familles est à son comble à Pékin.Les opérations de recherche s’intensifient en mer de Chine méridionale, au large de la Malaisie et des côtes sud du Vietnam. Les Etats-Unis ont décidé de dépêcher des avions et des navires pour y participer.

Importantes opérations de recherches

La zone des recherches va être élargie, a ajouté Najib Razak, le Premier mininstre malaisien. A Pékin, le Premier ministre chinois Li Keqiang a demandé à la Malaisie, lors d’une conversation téléphonique, de mener rapidement et activement les opérations de recherches.

Les opérations de recherches menées par le Vietnam, la Malaisie et Singapour se concentrent sur une zone située au sud de l’île vietnamienne de Tho Chu.

La compagnie attristée

Malaysia Airlines dit ne pas être en mesure d’affirmer que l’avion s’est bel et bien écrasé, comme le prétend un amiral vietnamien, mais elle se déclare “profondément attristée” et a pris contact avec les proches des passagers. Le Boeing 777 compte 239 passagers à son bord, dont quatre Français.

Dernier contact

Le dernier contact avec le vol MH370, qui n’a émis aucun signal de détresse, a eu lieu à 120 miles nautiques au large de Kota Bharu, sur la côte orientale de la Malaisie continentale, près du golfe de Thaïlande, précise Malaysia Airlines.

Selon le site flightaware.com, qui suit le trafic aérien, l’appareil a pris la direction du nord-est après son décollage et a atteint l’altitude de 35000 pieds (10660 mètres).

Le Boeing 777 ne s’est pas signalé comme prévu à 17h21 GMT (19h21 à Paris) vendredi aux contrôleurs aériens du Viêtnam alors qu’il survolait la mer entre la Malaisie et Hô-Chi-Minh-Ville.

 

Ouest-france.fr

Commentaire audio

Précédent : Me El Hadji Diouf: « ils ont volé l’or de Madame Habré »
Suivant : Cheikh Tidiane Gadio, envoyé spécial de l’Oci pour la Centrafrique